Intergénérago 3è édition et Rencontre OGS

Team : Thibaut Tezenas du Montcel, Loïc Lefebvre, José Olivares-Flores, Kévin Cuello

Date : Dimanche 15 novembre 2015
Emplacement : Minatec
Principe : Rencontre Franco-japonaise + Tournoi par équipe de 3 sur plateau 13*13
Règles :
Rencontre jeune via OGS Grenoble vs Shisho (JP) : règles japonaises, 60 min absolues
– Intergénérago : règles françaises, 10mn + 15 pierres/5mn
Participation intergénérago : 6€/équipe
Inscriptions équipes en ligne
Questions : go.grenoble (at) gmail.com

Il y aura possibilité de créer des équipes sur place.

Le jour même :

Heure Activité
En permanence Tenue d’un stand thé, nourriture, jeux, initiation(s). Présentation activités club.
de 9h à 10h Apport du matériel, installation et inauguration de la rencontre
10h – 12h30 Rencontre OGS Grenoble vs Shicho
12h 30 – 13h45 A table
14h Début de la première ronde de l’intergénérago (inscriptions possibles jusqu’à 13h45)
14h45 Début de la deuxième ronde
15h30 Début de la troisième ronde
16h15 Début de la quatrième ronde
17h Annonce des résultats et remise des prix
>>18h Rangement sur fond musical funky

Article sur l’édition 2014 : http://grenoble.jeudego.org/intergenerago/

Grenoble Champion de France des clubs

(Article original de Simon Billouet pour la RFG)

Le week-end des 24 et 25 octobre, l’édition 2015 de la coupe Maître Lim avait lieu à Lans-en-Vercors, près de Grenoble, sur les lieux du Congrès National des Jeunes (et après celui-ci). Grenoble, champion de France en titre, allait-il conserver celui-ci face à 13 équipes concurrentes ?

L’équipe de Grenoble 1 avait légèrement changé en intégrant Motoki Noguchi (indisponible l’année passée) à la place de Denis Karadaban (en voyage en Corée). Elle paraissait donc logiquement dans une très bonne situation pour conserver son titre. Son niveau médian, 6d, était ainsi 3 pierres au-dessus du niveau de ses principaux concurrents. En revanche, on notait une augmentation du nombre d’équipes avec un niveau 2-3d, concurrents sérieux au podium, voire outsiders pour le titre (Rennes, La Rochelle, Lyon, Jussieu, Grenoble 2 et 3).

odulac IMG 4463 CML 2015 Finale Grenoble

Le cadre magnifique du Vercors automnal

La première ronde ne voyait aucune surprise d’équipe pour les équipes théoriquement les plus fortes. Dans les matchs les plus serrés, Lyon prenait le dessus sur La Rochelle et Toulouse 1 sur Antony.

Dès la deuxième ronde, les surprises commençaient. Tout d’abord, Grenoble 1 se faisait surprendre sur les gobans 3 et 4, Toru Imamura-Cornuejols et Simon Billouet (4d) perdant respectivement contre Louis Meckes (1d) et Robin Chauvin (1k). Ainsi, Lyon réussissait à arracher le nul. C’était également le cas dans le match Toulouse 1 – Rennes 1, où Benjamin Papazoglou (5d) perdait contre Li Haohan (3d) et Fabien Masson (1d) contre Xavier Bonnefond (1k). Ainsi, les deux équipes théoriquement les plus fortes, championne et vice-championne en titre, avaient toutes les deux pris un fort mauvais départ. Grenoble 2, quant à elle, battait Jussieu et était la seule équipe en tête le samedi soir avec deux victoires. Allait-on se diriger vers une victoire de l’équipe bis grenobloise ?

odulac IMG 4354 CML 2015 Finale Grenoble

L’équipe lyonnaise : Florent Labouret regarde la partie de Vincent Godivier, Louis Meckes et Robin Chauvin

Le dimanche matin, Grenoble 1 se reprenait en gagnant 4-0 contre Toulouse 1. Rennes 1 surmontait également l’obstacle jussiéien, 3-1. Mais c’était de nouveau Lyon qui rééditait la surprise en obtenant le nul contre Grenoble 2 !

Avant la dernière ronde, la lutte pour le titre était donc très indécise : trois équipes avaient 5 points (Rennes 1, Grenoble 1 et 2), aucune n’ayant rencontré une de ces équipes… On risquait donc un cas d’égalité. Le tirage de la dernière ronde opposait Grenoble 1 à Grenoble 2 et Rennes 1 à Grenoble 3. Rennes 1 gagnait 3-1 (défaite de Thibaud Naegele face à Chen Longteng) et Grenoble 1 faisait de même face à Grenoble 2 (défaite de Toru face à Xiao Chunyang).

Grenoble 1 et Rennes 1 finissaient donc ex-aequo avec 7 points ; le titre ne revenait à Grenoble 1 que parce qu’ils avaient gagné une partie de plus que Rennes 1 (13 contre 12). Les accompagnait sur le podium une très valeureuse équipe de Lyon. Enfin, aux quatrième et cinquième places, qualificatives pour le championnat de l’année prochaine, on retrouve La Rochelle et Grenoble 2.

Vous pouvez retrouver les résultats par équipe et individuels.

odulac IMG 4432 CML 2015 Finale Grenoble

 

odulac IMG 4418 CML 2015 Finale Grenoble

Les champions et les vice-champions lors de la remise des prix

 

Ce dénouement ne manquera sûrement pas de faire parler puisque les deux premières équipes ne se sont pas rencontrées. Faut-il imposer cinq rondes à partir d’un certain nombre d’équipes ? Passer à un nombre impair de joueurs par équipe pour éviter les matchs nuls ? Créer un top-group ? Quoi qu’il en soit, le tirage actuel du championnat par équipes est un des plus difficiles à effectuer.

 

Nous avons eu le plaisir d’avoir la présence de Zoé Constans, joueuse toulousaine et éminente dessinatrice, qui a passé le week-end à nous croquer. Vous pouvez la retrouver sur son blog ou sa page Facebook. Vous retrouverez ci-dessous deux de ses dessins, l’un de l’équipe de Grenoble 1 et l’autre de Mme Park Jiyeon, 5p coréenne qui nous a fait l’honneur d’être présente tout le week-end et de commenter les parties du championnat.

zoe1zoe2

Dessins par Zoé Constans

 

Merci à toute l’équipe d’organisation : responsables (notamment José, Loïc, Mathieu), scribes, gérants du centre. Merci également à Olivier Dulac pour les photos qui illustrent cet article.

Ronde 1

Coupe Maître Lim 2015

Coupe Maître Lim 2015

Matches list. Round 1

 Tble         Hd   Res 
1— Grenoble 1  Rennes 2    0-0 
(w) Hwang In-Seong(8D,38Gr)  (b) Desjobert Jean-Marie(2K,35Re)  –  
(b) Noguchi Motoki(7D,38Gr)  (w) Ya May_Soua(5K,35Re)  –  
(w) Imamura-Cornuejols Tor(4D,38Gr)  (b) Derrien Luc(5K,35Re)  –  
(b) Billouet Simon(4D,38Gr)  (w) Floch Andy(5K,35Re)  –  
5— Rennes 1  Clermont    0-0 
(w) Papazoglou Benjamin(5D,35Re)  (b) Arnaud Ancelin(2D,63Ce)  –  
(b) Granger Alban(4D,35Re)  (w) Leycuras Thibaut(3K,63Ce)  –  
(w) Naegele Thibaud(2D,35Re)  (b) Crubellier Etienne(4K,63Ce)  –  
(b) Masson Fabien(1D,35Re)  (w) Lebon Joffrey(11K,63Ce)  –  
9— Jussieu  Toulouse 2    0-0 
(w) Blanchard Benjamin(4D,75Ju)  (b) Vannier Luc(3K,31Ba)  –  
10  (b) Daguenet Mathieu(3D,75Ju)  (w) Dufour Thomas(3K,31Pi)  –  
11  (w) Beci Hugo(2D,75Ju)  (b) Belmonte Laurent(3K,31To)  –  
12  (b) Frangi Manuel(2D,75Ju)  (w) Parcoit David(4K,31To)  –  
13— Grenoble 2  Parité    0-0 
13  (w) Naddef Jean_Loup(4D,38Gr)  (b) Delli-Zotti Mathieu(3D,56Lo)  –  
14  (b) Lee Semi(3D,38Gr)  (w) Ghyselen Guillaume(1K,38Gr)  –  
15  (w) Xiao Chunyang(2D,38Gr)  (b) Valet Fabien(2K,76Ro)  –  
16  (b) Turlot Quentin(2D,38Gr)  (w) Zemor Solal(3K,33Bo)  –  
17— Grenoble 3  Nantes    0-0 
17  (w) Nguyen Huu_Phuoc(3D,38Gr)  (b) Mizessyn François(3D,44Na)  –  
18  (b) Cornuejols Dominique(2D,38Gr)  (w) Charles Clément(1K,44Na)  –  
19  (w) Chen Longteng(2D,38Gr)  (b) Guevel Brendan(2K,44Na)  –  
20  (b) Guennou Moran(1D,38Gr)  (w) Durand Adrien(4K,44Na)  –  
21— La Rochelle  Lyon    0-0 
21  (w) Lothe Maxence(3D,17Ro)  (b) Labouret Florent(3D,69Ly)  –  
22  (b) Dhur Antoine(2D,17Ro)  (w) Godivier Vincent(1D,69Ly)  –  
23  (w) Nguyen Nhu_van(2D,17Ro)  (b) Meckes Louis(1D,69Ly)  –  
24  (b) Bachri Amine(1D,17Ro)  (w) Chauvin Robin(1K,69Ly)  –  
25— Toulouse 1  Antony    0-0 
25  (w) Li Haohan(3D,31To)  (b) Helmstetter Bernard(5D,92An)  –  
26  (b) le_Brouster Remi(1D,31Pi)  (w) Dumont Louis(2D,92An)  –  
27  (w) Zheng Peng(1D,31To)  (b) Ougier Ariane(1D,92An)  –  
28  (b) Bonnefond Xavier(1K,31To)  (w) Ougier Guillaume(1D,92An)  –  

OpenGotha 3.42
24-10-2015 17:25

Samsung cup !!

Salut à tous !

Bon, maintenant que je suis bien installé ( bientôt un mois déjà, que ça passe vite !! ), je vais vous dire un peu comment vont se présenter mes articles. J’aborderai à chaque fois un ou plusieurs thèmes en particulier. Ils pourront être liés au go ou à la Corée en général et j’essayerai également de consacrer une partie à ma vie au quotidien (si choses intéressantes à dire il y a … =) )

Commençons par la seconde partie :

Alors première nouveauté, la famille s’agrandit, nous accueillons 2 nouveaux joueurs à BIBA.

Thomas Danel 5D français de 25 ans (peu de gens le connaissent je crois, étant donné qu’il a passé le plus clair de son temps à BIBA ces 3 dernières années… comme quoi ça peut rendre addict =D), ainsi que Santiago qui vient tout juste d’arriver, il est argentin et a un niveau 3ème dan.

Pour ce qui est du tournoi de ligue, l’arrivée de nouveaux joueurs nous oblige à relancer et réorganiser les ligues. Je reste donc dans la seconde ligue, accompagné de Thomas contre lequel j’ai déjà perdu une partie (grrr …)

Venons en maintenant au sujet principal de cet article, bon ok le titre m’a trahi … il s’agit de la Samsung cup !

Cet événement tout récent s’est déroulé  entre le 5 et le 8 octobre. C’est un tournoi qui se déroule en plusieurs phases s’étalant sur plusieurs mois. Il y a dans un 1er temps les phases préliminaires, qui permettront de déterminer les 16 meilleurs qui accéderons à la finale. A partir de là, le tournoi fonctionne par élimination directe, en 3 phases :

  • les 8èmes et quarts de finale (c’est ce qui nous concerne actuellement)
  • Les demis-finale
  • La finale

Pour vous donner une idée de l’ampleur du tournoi, sachez que de vrais légendes telles que Lee Chang-ho ou Lee Sedol sont qualifiés 😉

Et voilà que nous avons la chance d’assister à ce magnifique événement. Après 2 heures de routes, nous arrivons en fin d’après-midi dans un hôtel isolé au milieu de la campagne et découvrons nos nouveaux locaux.

On y retrouve également Rémi Campagnie, actuellement à Séoul pour ses études, qui a décidé de nous rejoindre pour l’occasion =)

Il faut savoir que les coréens sont assez fan de sport, ainsi, à peine arrivés et installés, nous nous retrouvons tous au gymnase de l’hôtel. En entrant, nous retrouvons déjà des dizaines d’autres coréens (certains des participants au tournoi étaient parmi eux, mais je ne connais pas leur tête donc bon …). Le gymnase est partagé entre plusieurs sport : ping-pong (et effectivement les coréens ne faillissent pas à leur réputation …), basket, et enfin choku. Le choku est un sport collectif très populaire en Corée, il s’agit d’un mixte entre le foot et le volley, où le but consiste à envoyer la balle de l’autre côté d’un filet (d’environ 1 mètre de haut) à l’aide de ses pieds ou de sa tête. Etant fan de ces 2 sports, j’intègre rapidement un terrain et me mélange à d’autres coréens.

En discutant avec kim Seung-jun (aka Blackie), j’apprends que quasiment toutes les personnes présentes sont des pros. Et me voilà en train de partager un moment d’entente et de bonne humeur au milieu de tous ces gens que j’admire. Je pense que dans ma tête, il y avait une sorte barrière entre moi et toutes ces « personnes bizarres et exceptionnels», et c’était amusant de se rendre compte que finalement on appartenait bien au même monde. Le dialogue n’est pas facile puisque la plupart des coréens ne parlent pas ou peu anglais, mais j’ai quand même eu l’occasion de sympathiser avec certains d’entre-eux, dont un notamment qui avait mon âge (et dont je ne me rappelle plus le nom ><).

En allant dîner, nous avons même eu la chance de croiser le célèbre Lee Chang-ho !

Une fois repus, nous décidons d’organiser un mini-tournoi par équipe pendant le séjour, les équipes sont (dans l’ordre des gobans)

A : Thomas, moi, David

B : Manuel, Santiago, Ignacio

C : Rémi, Ana, Alberto

2 des équipes jouent ensemble, tandis que l’autre fait des tsumegos.  La 1ere ronde oppose l’équipe A à l’équipe B. Je remplis mon contrat en battant Santiago, mais mes coéquipiers n’ont pas souhaité en faire autant, ainsi nous perdons cette ronde  =) .

Les 8èmes de finales se déroulent le lendemain, ce qui pour nous veut dire étude des parties toute la journée.  Vous pouvez d’ailleurs trouver les résultats sur : http://www.go4go.net/go/games/tournament/1

Jusqu’à présent je n’avais jamais vraiment aimé étudier les parties de pros. Mais je dois reconnaître que ça à au moins un aspect positif, qui est de nous faire relativiser quant à notre niveau, car finalement on se rend compte qu’on ne comprend fichtrement rien au go… =D

Après, commenter des parties de pros, avec des pros, c’est (il faut le dire) quand même autre chose qu’étudier tout seul =)

Le soir nous continuons le tournoi par équipe, cette fois c’est l’équipe A contre l’équipe C. Le sort semble s’acharner sur nous puisque malgré ma victoire contre Ana (à komi inversé de 5,5), nous perdons à nouveau cette ronde. Le tournoi s’annonce compliqué pour nous, mais nous comptons bien nous rattraper aux tsumegos !!

Le dernier jour laisse place aux quarts de finale, voici la liste des qualifiés 4 à l’issue de cette ronde :

  • Lee Sedol 9p (seul coréen)
  • Ke Jie 9p (chinois)
  • Shi yue 9p (chinois)
  • Tang Weixing 9p (chinois)

Notons également la présence de la joueuse professionnelle Yu Zhiying 5p qui a réussi à se hisser jusqu’à la phase finale mais qui a malheureusement dû s’incliner face à Lee Sedol en 8eme de finale.

Pour ce qui est de notre tournoi, nous n’avons pas pu le finir puisque Rémi a du partir plus tôt pour aller à un tournoi en Chine. Mais si vous voulez mon avis, il a juste eu peur de perdre, d’autant plus qu’étrangement il a manqué son avion… Ah ce brave Rémi !

Je peux tout de même vous transmettre quelques résultats des tsumegos. Nous avions 60 problèmes à résoudre en 30 minutes. Et le grand vainqueur est Rémi avec un score de 53 points, suivi par Thomas qui en a 42. Je n’ai pour ma part pas pu faire mieux que 32/60, je me suis tout de même consolé en sachant que Manuel ne m’a devancé que d’un point^^

Enfin conclusion, je dois continuer à bosser mes tsumegos =D

Et voici en prime une petite photo avec le seul qualifié coréen =)

Voilà qui clos cet article sur la Samsung cup, j’espère que nous aurons l’occasion d’y retourner en novembre pour les demis-finales =)

A bientôt !!

Crazy conference et Crazy games

Crazystone à l’honneur au club de Go de Grenoble !

Jeudi 8 oct. ont eu lieu 2 conférences de Rémi Coulom, au laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG) et à l’école nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées (ENSIMAG).
Rémi nous a transmis non seulement son savoir mais aussi sa passion pour ces surprenantes intelligences artificielles.
Après la deuxième conférence, nous avons décidé de mettre en place un match entre l’IA, Crazystone (CS) (~6d) et In Seong Hwang (8d) le Vendredi 9 oct.

La partie s’est déroulée à 18h à la Goloc¹ via KGS et retransmise sur OGS.
Les règles étaient les suivantes :
Règles japonaises – 19*19 – 3 pierres d’avantage pour Crazystone – 30 mn absolues

 

Download SGF

 

Malgré cette avance, In Seong a exploité les faiblesses de l’IA pour gagner de manière nette. En effet toutes les IA ont des difficultés à juger les semeai et dans la partie Crazystone évaluait le groupe du sud-ouest comme étant vivant pour noir, ainsi tous les blancs étaient morts dans cette zone, ce qui n’était malheureusement pas le cas. In Seong a néanmoins été impressionné par certains des coups de CS et vous pouvez d’ailleurs retrouver les impressions d’In Seong à la fin de cet article.

Après discussion autour de la partie, Longteng a joué deux parties à 3 pierres en étant noir contre l’IA – parties accessibles dans les infos de Crazystone – et nous avons finalement joué une partie à 5 Grenoblois (Romain, Olivier, Till, Thomas et Loïc) contre Crazystone à 5 pierres.

 

Download SGF

 

On peut vraiment dire que c’était ‘une partie de plaisir’ avec de bonne tranches de rigolades à discuter ou plutôt se disputer des coups, des hallucinations, des oublis, des spéculations en veux-tu en voilà pour finalement déboucher sur une victoire !

Bref, nous pouvons dire que nous avons été très heureux d’avoir accueilli Rémi qui a même participé au tournoi de rengo de jeudi et avec qui nous avons pu grandement échanger pendant ces quelques jours. Un grand merci à toi !

Les slides de la conférence pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de pouvoir venir nous ont été mis à disposition :
http://www.remi-coulom.fr/CrazyStone/Grenoble.pdf

Si vous voulez en savoir plus sur Crazystone, vous pouvez aussi suivre ce lien :
http://www.remi-coulom.fr/CrazyStone/
et si vous voulez en savoir plus sur Rémi et ses sujets de recherche :
http://www.remi-coulom.fr/

Réaction d’In Seong à la suite de la partie (via facebook) :

Yesterday, I had a very interesting experience that I played against the computer program, ‘Crazy Stone’.

This program is made by French Computer programmer Remi Coulom. He is 8 kyu player but his program is 5 dan on KGS. This program won many of computer Go tournaments so even had an experience facing Cho Chi-kun 9p, Yoda Norimoto 9p and Ishida yoshio 9p on the Go ban. I wish I had that experience too :p

Anyway, Remi came to my city Grenoble to make a workshop about the program. I attended his workshop, it was very interesting because I got to know that ‘Crazy stone’ simulates 5,000 games / Sec. Not 5,000 moves, 5,000 whole games(!).

After the workshop I suggested this match and yesterday, I played with ‘Crazy stone’ with 3 handicap. I had so much fun in this game. So I highly recommend you to play with the strong Go player ‘Crazy stone’!

Goloc¹ = Lieu de passage obligatoire pour joueurs passionnés en région grenobloise.

Jeudi 8 octobre : conférences jeu de Go et IA par Rémi Coulom

Jeudi 8 octobre auront lieu deux conférences sur le jeu de Go et les intelligences artificielles (IA) par un spécialiste du domaine ayant accompli ses études à Grenoble : Rémi Coulom. (Informations dans les affiches ci-dessus)
Elles auront lieu à 14h au LIG (Laboratoire LIG – Bâtiment Centre Equation 4 – Allée de la Palestine – 38610 GIERES )
et à 17h45 à l’amphi E de l’Ensimag (ENSIMAG – 681 Rue de la Passerelle – 38400 Saint-Martin-d’Hères)
(Evènement facebook)
Ce sera l’occasion d’apprendre et de comprendre les évolutions du domaines et ce qui limite cependant la machine et d’échanger avec le conférencier.

Le jeu de go et la révolution de Monte Carlo

Depuis la défaite de Garry Kasparov contre le super-ordinateur
d’IBM en 1997, les échecs ont été remplacés par le jeu de go, en tant
que défi pour la recherche en intelligence artificielle. Ce jeu
plusieurs fois millénaire est très populaire en Asie, et les joueurs
humains résistent encore de nos jours à la puissance de calcul des
machines. Cependant, de nouvelles méthodes développées ces dernières années ont permis aux programmes de faire des progrès spectaculaires.
Contrairement à l’approche classique à base d’arbres min-max utilisée pour les échecs, les meilleurs programmes de go actuels utilisent tous des algorithmes basés sur l’analyse statistique de simulations aléatoires. Développer ces méthodes pour réussir à rivaliser avec les meilleurs joueurs de go reste un défi ouvert.

Le parcours de Rémi Coulom :

2014-…: programmeur freelance
2004-2014: Maître de Conférences en Informatique à l’Université Lille 3
2002: Docteur en Sciences Cognitives (INPG)
1997: Ingénieur ENSIMAG