Tous les articles par Deborah Mougin

Les jeunes Rhône-Alpins à l’honneur

L’école Bizanet, haut lieu de l’école de go de Grenoble, a ouvert ses portes pour accueillir, les 10 et 11 mars, le championnat Jeunes de la Ligue Rhône-Alpes.

C’est en fait trois champions qui devaient se révéler à l’occasion de cette compétition, puisque les jeunes étaient répartis en trois catégories : les moins de 12 ans (ou U12), les moins de 16 ans (U16) et les moins de 20 ans (U20).

Chez les moins de 12 ans, 8 enfants ont joué 6 rondes pour se départager. Nous attendions plus de participants, en particulier des Lyonnais entraînés par Vincent Godivier, mais aussi des jeunes des écoles de Grenoble et de Fontaine qui sont initiés au go en périscolaire. Malheureusement ils ne sont pas venus. Peut-être n’ont-ils pas osé affronter nos jeunes de l’école de go de Grenoble, qui eux étaient présents en force, même si certains étaient quasi débutants et jouaient pour la première fois des parties en tournoi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est Alix Orange, 6 ans, qui est devenu champion en remportant toutes ses parties. Alix est arrivé à l’école de go en mars de l’année dernière et a fait d’énormes progrès en un an. Enzo Lin est arrivé 2ème et Clément Bezy 3ème .

Chez les moins de 16 ans, on comptait 9 prétendants au titre, parmi lesquels Matéo Langer, de Lyon, grand favori. C’est effectivement lui le nouveau champion Rhône-Alpes, après avoir gagné ses 4 parties haut la main. A la 2nde place on trouve Max Billon et à la 3ème Benoît Robichon, tous les deux de Grenoble.

Enfin, chez les moins de 20 ans, une rude compétition était à prévoir entre les 6 concurrents, tous de Grenoble, et très aguerris. A la deuxième ronde, une partie cruciale opposait Ariane, 3 dan et championne de France 2017 en U20, à Aurélien Morel, passé récemment 1 dan et se sentant pousser des ailes.Ayant emporté cette partie, Aurélien devait encore faire ses preuves à la troisième ronde contre Elian, un adversaire coriace. Dominant son sujet, il a assuré sa victoire en gagnant ses quatre parties. Ariane Ougier est arrivée 2nde et Sylvain Bousquet 3ème .

Un grand bravo à tous les participants ! On espère bien sûr les rencontrer de nouveau au championnat de France Jeunes et les voir accéder aux meilleures places.

Télécharger (PDF, 291KB)

A Fontaine, le go, ça coule de source !

Depuis la rentrée 2016, une nouvelle activité périscolaire s’est invitée dans 9 écoles de Fontaine. Grâce à une coopération fructueuse entre le Club de Go de Grenoble et la Ville de Fontaine, des animateurs de temps périscolaire ont été formés au jeu de go et Frédéric, notre nouveau pédagogue, intervient régulièrement dans ces écoles, sur des créneaux entre midi et 13h, et entre 16h et 17h30.

Si vous ne connaissez pas bien l’atari-go et la fameuse « position du panda », demandez aux enfants, ils en sont devenus maîtres. Vous serez surpris de les voir si concentrés après avoir lancé à leur partenaire de jeu le traditionnel « bonne partie ! ». Heureusement, ce sérieux ne les empêche pas de s’amuser !

Le grand moment attendu par tous les enfants, c’est quand même le tournoi inter-écoles. Il y en a deux dans l’année, un en décembre, l’autre en juin. En décembre dernier, ce n’est pas moins de 60 enfants qui se sont retrouvés à la Mairie, et toutes les écoles étaient représentées, avec au moins une équipe de trois par école. Les vainqueurs venaient de l’école des Balmes, les vice-champions de l’école Jules Ferry. Bravo à eux, ainsi qu’à tous les participants !

L’équipe de trois de Pont du Drac est arrivée 4e.

Remise du premier prix à l'équipe des Balmes en présence du Maire de Fontaine
Remise du premier prix à l’équipe des Balmes en présence du Maire de Fontaine

Vendredi 2 mars, nous nous sommes rendus dans cette école, pour rencontrer les 12 enfants inscrits au go dans le cadre des ateliers périscolaires. A peine arrivés, Frédéric, l’animateur, est repéré, et une petite CM1 vient nous voir pour nous dire qu’elle a raté les délais d’inscription, mais qu’elle aimerait encore jouer, comme lors de la période précédente : malheureusement pour elle, le groupe de 12 est déjà complet !

Sur cette nouvelle période scolaire, 4 des enfants jouent depuis septembre, les autres sont nouveaux et ne connaissaient pas le go avant ce vendredi.

Pourquoi commencer maintenant ? En général, parce que les autres enfants ont fait passer le message ! Abel et Thomas expliquent que « [leurs] copains jouaient, ils nous ont même parlé du tournoi inter-école, et il y en a qui ont fini 4ème ! Ils se sont amusés et nous ont dit de venir, alors on a voulu essayer ! »

Frédéric, en pleine explication pour Alice et Quentin !
Frédéric, en pleine explication pour Alice et Quentin !

Lenny, Kaïs, Naël et Victor jouent depuis le mois de septembre ; aucun ne connaissait le go avant de s’inscrire, mais ils ont été curieux de découvrir un jeu dont ils n’avaient jamais entendu parler. Parmi eux, on retrouve toute l’équipe qui a fini 4ème pendant le Tournoi Inter-école de la Mairie : « Mais parmi les gagnants, il y en a plein qui jouaient depuis 2 ans, donc c’est pas mal d’avoir fini 4ème ! L’année prochaine, on sera premier ! ».

Et lorsqu’on leur demande s’ils veulent continuer l’année prochaine, tous donnent la même réponse : oui ! (A ce moment-là, Lenny me demande de mettre plein de « i » derrière le « oui » pour bien montrer leur enthousiasme !)

Après cette petite discussion, nous avons posé cette question aux quatre mordus:  « Si vous aviez une chose à dire sur le go, votre moment préféré, ou le moment que vous n’avez pas aimé, une idée, une envie, … Qu’est-ce que ce serait ? » Voici leurs réponses :

Lenny : « Le go, c’est le plus vieux jeu du monde, mais aussi le plus rigolo »

Naël : « Mon meilleur souvenir, c’est au tournoi inter-école, je croyais que j’allais perdre. Et en fait, je me suis concentré, j’ai réfléchi, et j’ai trouvé comment gagner ! »

Victor : « Mon moment préféré, c’est quand on a appris le coup du shicho [qui se prononce “chitcho”, ndlr], et qu’on a inventé une chanson avec ce mot parce qu’il était drôle »

Kaïs : « Si on ne pouvait plus jouer au go en France, j’irais dans un autre pays ! »

Sûrement de futurs champions !

les jeunes joueurs de l'école du Pont du Drac !
les jeunes joueurs de l’école du Pont du Drac !

Dominique, Frédéric & Déborah