Archives pour l'étiquette Chine

Wuzhen ou le dernier tournoi d’AlphaGo

Article original de Clément Béni sur le site de la revue française de Go :

Si le titre de ce billet reprends celui du livre de Yasunari Kawabata (Le maître ou le tournoi de Go), c’est parce qu’à l’occasion de l’événement qui a eu lieu cette semaine, nous avons pu assister aux dernières parties d’AlphaGo en compétition., la société ayant l’intention d’occuper d’autres territoires.

Mais l’aventure n’est pas pour autant terminée puisque Deepmind va collaborer avec Ke Jie pour développer un outil d’analyse de parties. D’ici là chacun aura tout loisir de consulter les 50 parties Alphago contre lui-même qui ont été révélées.

Nous en reparlerons dans les colonnes de la revue française de go … mais avant ça retour sur l’événement.

 

Revue de presse

Puisque l’événement a bénéficié d’une couverture médiatique, que vous pouvez consulter dans la revue de presse francophone de Gonous vous proposons ici une synthèse de ce qui a été rapporté.

Après avoir annoncé qu’ AlphaGo, le programme d’intelligence artificielle reprends du service et précisé comment AlphaGo a transformé l’intelligence artificielle et le jeu de go, on pouvait apprendre que le match ne serait pas vu par tout le monde en direct.

Après la première victoire, qui s’est jouée de peu, on s’autorise à penser dans les milieux autorisés (ici FrGo) qu’AlphaGo avait peut-être une avance conséquente et que le 4e coup noir était peut-être le coup perdant.

Probablement une référence subtile à Kitani Minoru (incarné par Otaké dans l’œuvre de Kawabata) qui avait déclaré pour l’une de ses parties “Blanc 2 a été le coup perdant”  [RFG 137].

Alors qu’AlphaGo remporte une nouvelle victoire, il serait un peu rapide de ne regarder que le résultat (défaite par abandon). En effet, Ke Jie a poussé AlphaGo dans ses retranchements, Demis Hassabis rapportant qu’à un moment le n°1 mondial eu un jeu “parfait”. Lorsqu’on sait que cette version est meilleure que celle qui a affronté Lee Sedol, on saluera l’exploit.

01net précisant que Ke Jie avait tenté de réutiliser des coups d’AlphaGo. Et puisque l’on parle de ce journal, petit clin d’œil historique en rappelant que Maurice Réfrégier, qui a contribué à la RFG et à plusieurs ouvrages, est à l’origine de 01Informatique (via son fils).

Enfin, côté radio, nous vous invitons à écouter la chronique de RTL.

 

Commentaires vidéo (Fulguro Go)

Pour les commentaires de parties, nous vous invitons à regarder les vidéos de Christopher sur sa chaîne Fulguro Go, dans la playlist The Future of Go.

Vidéos mises en ligne peu de temps après chaque partie et restent relativement courtes, puisqu’elles donnent les grandes lignes de chaque partie.

On peut d’ailleurs les voir comme un bon complément aux articles sur le fuseki (début de partie) publié par leur auteur dans les derniers numéros de la Revue Française de Go :)

 

Les autres parties

Durant l’événement auront également eu lieu deux autres parties, au moins aussi attendues que celles d’AlphaGo contre Ke Jie :

  • L’équipe nationale de Chine contre AlphaGo
  • Le Pair Go entre AlphaGo / Gu Li et AlphaGo / Lian Xiao

futureofgo2

… ou peut-être cela serait-il plus juste de parler de Rengo, le terme de Pair Go étant plutôt réservé aux paires mixtes (femme-homme), comme c’était le cas lors des championnats d’Europe de la discipline en avril.

Quoi qu’il en soit, le mieux est encore de voir et revoir les parties sur jeudego.org :

Les vidéos des parties étant disponibles sur la page de l’événement :
https://events.google.com/alphago2017/

Vous pourrez aussi trouver les commentaires de In Seong sur les parties Alphago contre lui-même (ce qui suit est aussi tiré de la revue, par l’extraordinnaire Clément Béni, de nouveau !)

A la demande de In-Seong Hwang 8d, l’un des pédagogues nationaux de la FFG, j’ai le plaisir de vous informer qu’un commentaire des parties AlphaGo-AlphaGo est disponible sur les internets …

inseong alphaGo

Hier, à 17h11, un message laissant présager la chose avait été posté sur sa page facebook :

I’m discovering the meaning of AlphaGo’s moves from the AlphaGo vs AlphaGo 50 games.
And yes, I’m shocked and amazed.
I’m going to share this my Yunguseng members tonight.
Wait for it !

Ce que l’on pourrait traduire par :

Je suis en train de découvrir le sens des coups d’AlphaGo dans les parties contre lui-même.
Et oui, je suis choqué et impressionné.
Je vais partager ça avec les membres de la Yunguseng [académie de In-Seong, ndlr] cette nuit.
Patientez !

… le tout avant de préciser que, s’il en avait l’autorisation desdits membres, ils en ferait la diffusion. C’est désormais chose faite :

This is my thoughts about the AlphaGo vs AlphaGo’s 50 games. I hope it helps Go players to understand AlphaGo’s moves and enjoy Go event more ! * Thanks to Yunguseng members who kindky allow me to share this to all !

Voici mes réflexions à propos des 50 parties AlphaGo vs AlphaGo. J’espère que cela aidera les joueurs de Go à comprendre les coups d’AlphaGo et apprécier le Go d’avantage ! * Merci aux membres de Yunguseng d’avoir eu la gentille de m’autoriser à diffuser cela à tous !

La vidéo est disponible à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=iO_JmGH8Iu8 

* et à notre tour de remercier In-Seong pour cette initiative et sa demande de partage sur le blog de la RFG.

Championnat du monde par équipe en Chine !

Salut tout le monde !

Alors aujourd’hui, “petit” compte-rendu de notre tournoi en Chine.

Tanguy Le calvé (6D), Rémi Campagnie (5D) et moi-même avons représenté la France lors des championnats du monde par équipe en Chine. Il s’agit donc d’un tournoi par équipe organisé tous les deux ans à Guanghzou. C’est pour nous une excellente occasion de pouvoir jouer contre des joueurs du monde entier ainsi que des pros puisque ce tournoi mélange équipes amatrices et professionnelles.

Alors commençons par expliquer comment se déroule le tournoi : 16 équipent participent, dont 7 équipes pros déjà pré-qualifiées. Pour vous donner une idée du niveau, sachez que parmi ces équipes se trouvent de nombreux top pros tels que Ke Jie, Lee Sedol, Park Junghwan, Gu Li, ainsi que des légendes tels que Cho Chikun, Nie Weiping, Kobayashi Koichi … Les 9 autres places doivent se décider au cours d’une phase qualificative qui, cette année, comprenait 11 équipes.

Une fois les 16 équipes définies pour la phase finale, le tournoi se déroule à l’aide d’un système suisse en 5 rondes, le temps étant de 55 minutes par joueur et un byo-yomi de 5 fois une minute. A l’issue des 5 rondes, les 4 meilleures équipes se qualifient pour 2 rondes supplémentaires, à savoir les demi-finales et finales.

Vous pouvez trouver tous les détails ainsi que les prix ici :

Regulations of the 2nd Jin Longcheng Cup World Team Go Championship

Donc dans un premier temps, nous devons nous qualifier pour participer à la phase finale, voici la liste des équipes présentent aux qualifications :

  • Hong-kong
  • Australie
  • Ukraine
  • Russie
  • France
  • Singapour
  • Israël
  • Allemagne
  • Pologne
  • Macao
  • Malaisie

Sur papier, notre niveau nous place vers la moitié du tableau. De plus, Macao et Malaisie, avec un niveau moyen de 2-3D sont en dessous de la plupart des autres équipes. Nous engageons donc ces qualifications assez confiants puisque seules 2 équipes seront éliminées.

La première ronde nous oppose justement à Macao, nous obtenons ainsi une première victoire 3-0, qui nous assure déjà quasiment la qualification. Malheureusement, lors de la seconde ronde nous devrons faire face à Hong-kong, qui est l’équipe la plus forte parmi les qualifications (niveau moyen 6-7D). Nous perdons effectivement cette ronde 3-0. Pourtant Rémi et Tanguy ont tous 2 eu de bonnes chances, notamment Rémi qui perd de 2,5 une partie contre Chi-hin Chan (aussi connu sous le nom de kghin, 8D kgs !)

Voici la partie de Rémi contre kghin

 

Download SGF

 

La 3eme ronde s’annonce compliquée également puisque nous jouons l’Ukraine, qui a ramené 3 de leurs joueurs présents à la finale du Pandanet l’an dernier (Artem Kachanovskyi 7D, Andrii Kravets 6D et Dmytro Bohatskyi 6D). Tanguy réussit une belle performance en battant Artem, malheureusement ni Rémi ni moi n’avons daigné l’accompagner, nous perdons donc cette ronde 2-1.

Nous terminons donc les qualifications à la 8eme place, ce qui n’est pas magnifique, mais nous permet d’accéder à la phase finale, et c’est le plus important =)

Les 2 équipes éliminées sont effectivement Macao et Malaisie.

Le lendemain nous assistons à la Cérémonie d’ouverture au cours d’un repas bien garni. Nous sommes placés à côté des autres équipes européennes, ce qui nous permet de discuter et d’en apprendre plus sur nos confrères occidentaux. Nombre d’entre eux, à savoir Tanguy, étaient déjà présents en chine dans le cadre de CEGO, un organisme permettant aux jeunes européens d’avoir des cours de go avec des pros.

C’est également lors de cette soirée que nous rencontrons en chair et en os toutes ces légendes du go et que nous découvrons le tirage de la 1ère ronde. Ainsi, au moment au Tanguy tire son numéro, nous éclatons de rire en voyant que nous jouons contre l’équipe qui a probablement le plus de chance de remporter ce tournoi. C’est une équipe coréenne qui constituée de Park Junghwan (numéro 2 mondial actuellement …), Kim Jiseok (top 5 mondial également) et Lee Dong-Hun (jeune joueur prometteur de 17 ans, top 10 coréen).

IMG_20151216_215205

Nous étions très excités à l’idée de jouer cette équipe, et vous pouvez imaginer que nous abordons cette première ronde … sans pression =)

Le score est donc de 3-0, nul besoin de préciser pour quelle équipe …

Voici la partie de Tanguy contre Park Junghwan =)

 

Download SGF

 

Lors de la seconde ronde, nous rencontrons l’Allemagne, qui est une équipe contre laquelle nous avions nos chances. Elle est constituée de Jonas Welticke (5D), Johannes Obenaus (5D) et Martin Ruzicka (4D). Mais malheureusement, c’est encore un 3-0 en faveur de nos adversaires. Petit moment de blues donc pour nous … mais on ne se décourage pas et tâchons d’oublier cet « incident » au moment d’entamer la 3eme ronde, contre l’Ukraine encore une fois !

Cette fois encore nous avons eu de bonnes chances. Tanguy perd une partie de quelques points alors qu’il était en avance avant d’entrer dans le yose. Et bien que Rémi parvienne à battre Andrii Kravets, je perdrai ma partie après un gros échange territoire-influence. Nous nous retrouvons donc avec une 3ème défaite, qui commence à peser un peu sur le moral, parce que, il faut le dire, c’est un début de tournoi un peu cata …

  • Voici la partie entre Artem et Tanguy

 

Download SGF

 

  • Celle de Rémi contre Andrii

 

Download SGF

 

  • Et la mienne contre Dmytro

 

Download SGF

 

La 4ème ronde nous oppose à Singapour, qui est également une équipe assez costaud : Jiacheng Chen (6D), Yong Lu(5D), Xinqiang Li (5D)

Mais la victoire nous sourit enfin, et nous redonne à tous le moral puisque nous gagnons tous les 3 nos parties respectives.

Ainsi, nous sommes déjà assurés de ne pas repartir les mains vides, en effet, une victoire est synonyme d’environ 4000€ pour l’équipe !!

Nous entamons donc la 5eme ronde contre la Pologne avec un peu plus de punch. Cette équipe est assez hétérogène, leur premier goban, Mateusz Surma (1p) promet un défi compliqué à Tanguy, mais les 2 autres membres sont à notre portée : Stanislaw Frejlak (5D) et Marcin Majka (3D).

Je remporte ma partie assez rapidement et vais donc suivre l’évolution de celle de mes partenaires. Tanguy semble en mauvaise position, quant à Rémi, la partie est compliquée. Il a tué un bord mais l’un de ses propres groupe (plus gros encore) est également en sursis. Finalement, Tanguy n’arrivera pas à renverser la partie, et Rémi, eh bien … meurt.

Nous terminerons donc ce tournoi avec une seule victoire. Pourtant, le prix associé reste phénoménale, je n’aurais jamais songé remporter une telle somme en commençant à jouer. D’autant plus que notre « performance » fait un peu contraste à la récompense, m’enfin, on ne va pas s’en plaindre =).

Bon le tournoi ne s’arrête pas là, il reste toujours les demi-finales et finales, auxquelles auront la chance de participer les 2 équipes coréennes, une équipe chinoise et une équipe japonaise. Un autre événement est également à venir, auquel j’ai eu le privilège de participer : the simultaneous blindfolded game. C’est un défi pour un amateur chinois 7D qui consiste à jouer 5 parties simultanées en aveugle. Si il gagne 4 parties ou plus, il entrera dans les Guinness World Records !!

Les organisateurs avaient donc besoin de 5 joueurs d’un niveau entre 3D et 6D, j’ai donc bien évidemment accepté lorsque l’on m’a proposé de participer. Enfin j’ai quand même eu une drôle de surprise lorsqu’à la réunion d’explication on nous apprend qu’un créneau de 10h à été prévu pour l’événement …

Bref, on nous donne rendez-vous à 13h dans une salle, plutôt impressionnante, caméras et journalistes partout … Je me retrouve assis à côté de mes 4 partenaires avec qui je vais passé le reste de la journée, j’ai donc avec moi : Timur Sankin (6D russe), Xinqianq Li (mon adversaire de Singapour), Jonas Welticke, et Marcin Majka.

12369244_1648379218760276_5037810814693924013_n

Bon il est temps que je vous explique un peu plus en détail l’incroyable défi qui attend notre adversaire, Bao Yun. Ce brave monsieur sera donc disposé dans une salle à part, yeux bandés, casque sur les oreilles, tandis que quelqu’un lui indiquera les coordonnées de nos coups.

(Note de la rfg : les moins jeunes d’entre nous se souviennent certainement de Bao Yun qui avait fait forte impression en remportant le tournoi de Paris 2006)

734827_1648379172093614_860019235798633858_n

Chaque joueur dispose d’un traducteur qui sera chargé de communiquer les coordonnées et de poser les pierres de notre adversaire. Juste pour vous donner une idée du génie de ce joueur, sachez que Kim Youngsam 8D a tenté de jouer une partie en aveugle sur 13*13 et qu’au bout de 30 coups il était pommé… Non seulement se rappeler des coups précédents n’est pas évident mais gérer les coordonnées est également un enfer. Pourtant Bao Yun va réussir à jouer en aveugle sur 19*19 cinq parties à la fois !! Et le pire c’est que cet extraterrestre va toutes les gagner …

Une fois tous les préparatifs terminés, les parties commencent enfin, et dès les premiers coups, je sens que cette journée va être longue. En effet notre adversaire est obligé de jouer un coup par goban, ce qui l’oblige à changer de joueur même dans des séquences avec des josekis ou ataris évident. Ainsi, une demi-heure sera déjà écoulé après seulement 20 coups … M’enfin, la partie suit son cours et plus elle avance plus j’ai l’impression que mon adversaire cherche le combat. On penserait logiquement qu’il chercherait à jouer une partie plutôt calme, mais non ! Je me lève donc pour voir un peu les autres parties, et me rends compte que Bao a décidé de jouer le Taisha contre Timur … ce mec est-il fou ??

Bref, on nous autorisera une pause casse-croûte vers 18h (Enfin, merci!!), pourtant nous ne sommes à ce stade qu’au début du chuban ><. Je suis plutôt confiant à ce moment là, je suis en retard aux points mais mon adversaire à beaucoup de groupes faibles, j’étais même presque persuadé de pouvoir en tuer un. Malheureusement, après la reprise de la partie, je me rends compte que mes propres faiblesses rendent mon adversaire très dur à tuer, ainsi lorsqu’il parvient à vivre partout, la partie devient délicate. Mais il commet également une erreur qui me redonne espoir, la partie est de nouveau jouable. A côté de moi mes partenaires abandonnent à tour de rôle, et au moment où nous entrons dans un dernier combat, je suis le dernier adversaire restant. Cela n’améliore pas vraiment mes chances, en effet il suffira de quelques coups pour que je meure =D

12399386_1545933845696490_1053683559_n

J’abandonne donc, le cerveau en compote et constate à l’horloge qu’il est 23h, ah ouais quand même !

Une fois les interviews et séances photos terminées, nous allons tous nous détendre autour d’une bière. Vous pouvez imaginer que la discussion tournait principalement autour de notre stupéfaction quant à la performance de notre adversaire !

Voici ma partie commenté par Yoonyoung Kim (l’une des meilleures joueuses en Corée)

 

Download SGF

 

Le principal événement du lendemain était la finale opposant la Corée (Park Junghwan, Kim Jiseok, Lee Dong-Hun) à la Chine (Ke Jie, Shi Yue, Ruiyang Zhou). Notez que cette finale se déroule de manière un peu à part, en fait les joueurs jouent tous ensemble sur la même partie. Les 2 équipes sont dans des salles séparées et disposent de 3h (temps absolu) pour se consulter et convenir du meilleur coup. Je trouve que c’est un système qui reflète plutôt bien l’esprit d’un tournoi par équipe.

Finalement, ce sont nos bourreaux qui parviendront à s’imposer d’un tout petit demi-point. Bon vu qu’ils ont gagné, nous ne sommes qu’un tout petit peu déçus d’avoir perdu contre eux =D

Le classement final est donc :

  • Corée 1
  • Chine 1
  • Corée 2
  • Japon 1
  • Chine 2
  • Australie
  • Taiwan
  • Hong-Kong
  • Japon 2
  • Allemagne (2 victoires)
  • Ukraine (2 victoires)
  • Russie (2 victoires)
  • Pologne (2 victoires)
  • France (1 victoires)
  • Israël (1 victoires)
  • Singapour

Eh bien voilà, c’est là dessus que s’achève notre petit périple à Guanghzou. Tanguy retourne étudier à Pékin, tandis que Rémi et moi rentrons en Corée.

A bientôt tout le monde !!