Archives pour l'étiquette news

EGC 2017 – Es geht los

Ça commence !

L’acclimatation du premier jour passée, les choses peuvent enfin commencer ! «Es geht los» comme disent nos hôtes allemands…

Ravitaillement
Ravitaillement effectué

Le plein d’énergie houblonnée fait, nous pouvons enfin passer aux choses sérieuses.

Y’a quoi au programme ?

Le programme de ces deux jours s’annonce fort intéressant…

Programme jour 2
Programme

Au delà des parties matinales où nos performances furent mitigées, les activités vont du go autour d’une bière, au go fantôme, sans oublier de fréquenter les salles obscures pour l’avant première du film le plus attendu de ces dernières années…

Commençons par les résultats

C’est bien connu, les lundi matin sont toujours un peu difficiles et notre colloc (Fred, Olivier et Loïc) s’est vu infligée 3 défaites au tournoi principal.

Loïc
À la recherche du coup divin

Heureusement mardi, deux d’entre nous ont réussi à tenir tête aux adversaires qui nous furent présentés. Nous voilà lancés pour réaliser une honorable performance.

Une p’tite toile pour se consoler

Lundi soir, nous avons eu la joie et l’honneur d’assister à la diffusion en avant première du film le plus attendu de ces dernières années, j’ai nommé… «The surrounding game»

The Surrounding Game
Le film va commencer

Une épopée émouvante au cœur du go américain où l’on découvre le parcours inspirant des premiers pros du nouveau monde.

Après avoir tous versés une larme en mémoire de Go Seigen, nous avons pu échanger avec les vidéastes qui auront peut être suscité quelques vocations pour un remake Européen.

Le (ren)go fantôme

Mardi soir a eu lieu le rengo fantôme. Une variante intéressante de notre jeu préféré où les joueurs en équipe doivent jouer une partie sans connaître la réponse à leurs coups, ni même avoir une indication visuelle sur les stratégies initiées par leur partenaire.

Ghost rengo
Déroulement d’une partie de Rengo Fantôme

Seul l’arbitre au centre voit tous les coups. Chaque joueur ne voit que les coups de l’un des deux adversaires. Grosses surprises au rendez-vous !

Un repos bien mérité

Mine de rien, ces journées goïsées demandent à se ressourcer au pub de l’hôtel où nous avons l’occasion de rencontrer des joueurs de tous horizons.

Pub
Une petite soif ?

Une bière à la main, nous posons ça et là quelques pierres en anglais, hasardons une partie de billard dans un allemand plus qu’approximatif et envisageons déjà d’apprendre l’italien pour le prochain congrès européen qui se déroulera à Pise.

En parlant de repos

Et c’est ainsi que s’achèvent deux journées passionnantes. Mercredi est le jour du repos. Un tournoi de rengo est proposé mais nous aurons aussi la possibilité de participer à une épreuve de biathlon ou simplement profiter du soleil allemand…

Parapluies
Présage météorologique

EGC 2017 – arrivée et première journée de tournoi

Hello tous,

après 12h et quelques de routes nous étions un peu crevé et il n’y a pas eu grand chose le 22 juillet, mais du coup je vais en profiter pour vous présenter un peu les lieux.

Le lieu

La plupart d’entre nous sont logés au Treff Hotel, un hôtel à la forme futuriste qui ressemble à une piste de saut à ski. Il est du genre plutôt classieux avec moquettes, petites dorures et compagnie… à vrai dire pour moi qui suis plutôt habitué aux tournois “à la bonne franquette”, c’est assez dépaysant !

La cérémonie d’ouverture

Même pas une heure après l’arrivé nous avons eu le droit à la cérémonie d’ouverture en grande pompes dans un décor voluptueux. Pour patienter une feuille de tsumego en origami est disposé à chaque place et on a le droit à un petit concert guitare/basse.

Ensuite vient le show animé par Manja Marz et… un gars apparemment connu dont j’ai oublié le nom. Ils font un questions/réponses en prenant le public a partie sur des questions portant sur les statistiques des anciens congrès principalement. On rigole bien. Les membres de l’EGF board se livrent à une petit pièce de théâtre pour expliquer comment s’est déroulé l’organisation un peu spéciale de l’EGC 2017 (voir T-shirt)

Ensuite ont lieu la présentation des pros et des instructeurs sous les applaudissements admiratifs et à la suite de cela nous prenons congé de la cérémonie parce qu’on crève la dalle après toute cette route et que le restaurant ferme à 21h =)

Le programme de dimanche

Aujourd’hui, principalement des parties et des rencontres. Je n’avais pas noté les horaires des cours donc je n’ai participé à aucun, ce sera pour lundi…

J’ai donc fait l’open european championship (2h+3*40s Komi=7) et le midnight madness (15mn+0.8s qui s’incrémentent (Fisher time) – Komi=7). Et j’ai rencontré des belges, des Lillois, des allemands, hongrois etc. La journée passe à une vitesse hallucinante et j’ai peu de temps pour traiter les photos – commenter une partie – écrire l’article de blog – prendre du temps avec tout le monde et découvrir les gens. Du coup couché à 5h pour le réveil à 8h le lendemain, easy !

Les résultats

Du côté des copains, la plupart ont fait victoires donc c’est un bon départ ! De mon côté j’ai gagné face à un 2d japonais sur une partie plus que douteuse (et qui ressemble à quelque chose comme ça : https://online-go.com/demo/view/260097), cependant la partie commentée d’aujourd’hui sera celle de Dominique car je n’ai pas eu la foi de commenter/faire commenter la mienne ^^

En fait notoire on peut retenir la défaite de Kim Young Sam dès la première ronde alors qu’il avait remporté le tournoi l’an dernier. Aussi le pro européen Pavol Lisy 1p perd face à Johannes Obenaus 6d.

Les résultats du tournoi principal (devraient être mis à jour ici…. plus tard)
Les résultats des top players

Partie commentée

Vu l’allure de ma partie je me suis dit qu’on mettrai celle de Dominique pour ce premier jour ^^

 

Download SGF

 

Les photos

Merci à Fred pour ses photos – et puis il y a les miennes aussi, enjoy ! (et puis bientôt celle d’Olivier (?) =) )
>>> https://photos.app.goo.gl/sqVz5ZAgj2XVUuD12

Fête des tuiles – Notre stand le 10 juin

Le 10 juin, le stand du Club de Go de Grenoble sera présent Cours Jean Jaurès, de 9h à 17h pour la Fête des Tuiles !
>> Le plan des animations

Notre emplacement sera sur le trottoir ouest du cours jean jaurès, un peu au sud du carrefour de l’Aigle.

Pour ceux qui veulent donner un coup d’patte, les inscriptions sont ouvertes ici ! L’occasion de mettre à l’épreuve ses talents de pédagogue !

Parties commentées de Alphago par Fan Hui

Fan Hui et Deepmind nous livrent cette semaine un commentaire des parties ô combien intéressantes de AlphaGo vs Lee Sedol, mais aussi pour la première fois nous avons la possibilité d’observer la machine “jouant” contre elle-même. Espérons seulement qu’elle y ait pris du plaisir !

En tout cas nous vous invitons à regarder ces commentaires de Fan Hui aidé deux autres prestigieux professionnels : Gu Li et Zhou Ruiyang.

AlphaGo vs AlphaGo

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

AlphaGo vs Lee Sedol

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

Le champion d’Europe perd contre Alphago de Google (via site LRA)

Article original pris du site de la ligue Rhône Alpes (par Gérald Garlatti)

Bonsoir à toutes et à tous,

Je tenais à vous faire une petite brève médiatique concernant le jeu de go et l’intelligence artificielle.
Ces derniers temps 2 grandes firmes internationales ont décidé de « s’attaquer » au défi jeu de go et… disons qu’ils n’y vont pas par des chemins détournés.

Pour commencer, Facebook a décidé d’utiliser ses recherches en intelligence artificielle basée sur le « deep learning » (on peut traduire par « apprentissage par l’observation » ) pour créer un bot joueur de go : Darkfores2 puis Darkfmcts3. Le 10 janvier 2016, lors du Computer Go Tournaments sur KGS tenu par Nick Wedd, Darkfmcts3 est arrivé 3e derrière Zen19s (1er) et DolBaram (2e) (info du tournoi ici)

Les articles suivants sont en anglais :

Et il y a moins de 48heures, Google, chef d’orchestre de la communication annonce la défaite d’un joueur professionnel avec AlphaGo (créé par Google DeepMind). Notre malheureux compatriote et champion d’Europe, Fan Hui 2P, ayant perdu 5-0 en partie longue et 3-2 en partie rapide en octobre dernier (le secret était bien gardé).
Google à aussi lancé un défi de 1 million de dollars, en mars 2016, au plus grand joueur de go que la terre porte actuellement : Lee Sedol.

La réaction de Fan Hui :

Le commentaire de Antti Tormanen 1P depuis le Japon et la réaction de pro japonais à cette annonce.

Et de nombreux articles en parle dans la presse écrite ou télévisé.

BFM Business (vidéo)
RMC
Sur le web :
Rue89
M6
La revue scientifique Nature
Le Monde
Libération
LesEchos.fr
Le Figaro
L’express
20 minutes
01net.com
Le Parisien
L’obs
TF1 news
Itélé
France 24
FranceTVinfo
www.programmez.com
linuxfr.org
futura-sciences
Sciences et Avenir
french.peopledaily.com.cn
www.presse-citron.net
hitek.fr
Europe1
Midi Libre
Paris-match

Le style Coréen =D

Salut à tous !

Me revoilà après un petit bout de temps je dois le reconnaître, promis j’essayerai de ne pas être aussi long pour mon prochain article =)

Bon tout d’abord je tiens à vous parler d’une grande prouesse que je suis en train d’accomplir. J’enchaîne aujourd’hui ma 14ème (je crois) défaite d’affilé, oui Monsieur !

Mais contrairement à ce que vous pouvez croire, je ne suis pas du tout déprimé, au contraire j’avais un meilleur fighting spirit sur mes dernières parties.

Mais bon, quand on a 14 défaites d’affilé, je crois qu’un petit débriefing s’impose, et ça tombe bien, puisque c’est en parfaite adéquation avec le sujet dont je veux discuter aujourd’hui.

Je pense que pour comprendre pourquoi j’enchaîne autant les défaites, il faut avoir une idée de ce à quoi ressemble le go coréen. J’imagine que tout le monde connaît déjà plus ou moins leur réputation, et je peux vous dire qu’ils n’y faillissent pas … ce sont de pures barbares, et c’est sûrement d’autant plus le cas chez les enfants.

Ils n’ont en fait pas du tout les mêmes capacités que nous autres occidentaux, car ils n’étudient pas le go de la même manière. Première chose, ils ont un prof, et qui dit prof dit devoir, donc ils sont forcés de bouffer des tsumegos à longueurs de journées. Ensuite, ils reposent constamment sur gobans des parties de pros. Petite anecdote à ce propos, l’un des premiers jours après mon arrivée, j’ai vu l’un des élèves de mon groupe poser une partie de pro sur un goban, mais sans l’étudier, il la posait juste et une fois fini, il en posait une autre. A ce moment là, cela m’avait fait sourire et je m’étais dit que c’était la chose la plus inutile au monde.

Et il n’y a pas si longtemps que ça, après une de mes défaites commentée par Youngsam, il me dit :« tu devrais reposer des parties de pros sur goban». Evidemment ça fait tilt dans ma tête, et je lui demande donc le pourquoi du comment. Il m’explique que grâce à cela, non seulement ils ont de bonnes connaissances en fuseki, mais ils développent également inconsciemment un bon « haengma ». C’est un terme qu’ils utilisent souvent en Corée, qu’on pourrait traduire par « mouvement », cela concerne aussi bien les formes, les tesujis, les extensions, les invasions, les réductions…

A force de voir des parties de pros, leur cerveau intègrent ces « haengma » et ils sont ainsi capable de les reproduire dans leurs propres parties.

Autre aspect important du jeu coréen : ils jouent très rapidement. Nos parties de ligues se jouent en 30 min avec un byo yomi de 3 fois 30 secondes, ce qui est déjà beaucoup pour eux. Même certains tournoi pros se déroulent avec ce time-setting. Depuis tout petit on leur apprend à jouer vite, ils participent souvent à des tournois blitz et sont capable de lire précisément et rapidement.

Pour ceux qui me connaissent vous voyez déjà un peu le tableau : je termine en byo-yomi alors qu’il reste en général pas moins de 25 min à la pendule à mon adversaire, et c’est à ce moment là qu’ils ne manquent pas de punir la moindre erreur que je commets (ce qui ne manque bien sûr jamais d’arriver)

En contre partie, ils manquent parfois de vision globale du jeu et peuvent faire de mauvais choix à des moments clés de la partie. Les enfants sont aussi souvent impatients et abusifs, mais ça s’arrangera avec l’âge =)

Ce qui est assez marrant, c’est que j’avais de meilleurs résultats lors de mon arrivée. Je me souviens avoir battu des adversaires de mon groupe plutôt facilement puisqu’ils faisaient ce genre d’erreurs globale. Du coup je me disais qu’ils n’étaient pas si forts que ça. Puis, petit à petit, à force de jouer des parties, j’ai commencé à prendre conscience de leur monstrueuse force de lecture et de connaissances locales, et j’ai commencé à avoir peur de leur jeu. C’est aussi à ce moment là que j’ai commencé à douter du mien … Je pense qu’en fait c’est l’une des principales raison de mes défaites.

L’état d’esprit avec lequel on aborde une partie est très important, et si, même inconsciemment, on est intimidé par notre adversaire, c’est très compliqué de gagner.

C’est vrai que je suis dans une mauvaise passe en ce moment, parce que c’est le style de jeu qui pointe en avant toutes mes faiblesses. Mon go manque de solidité à cause de petits détails qui n’en sont pas : je gère mal le byo-yomi, j’ai une lente et mauvaise lecture, et je n’ai pas assez confiance en mon jeu (et sûrement d’autres choses mais c’est ce qui me vient en premier à l’esprit ^^). Je me dis que c’est donc le moment idéal pour essayer de palier ces faiblesses et j’en suis donc d’autant plus motivé !

Malgré tout cela je pense progresser, faire autant de go et apprendre autant de choses est assez perturbant. Je ne vois plus les choses de la même manière et mon go est en train d’évoluer, je me sens fort et faible à la fois. Il faut que tout cela se mette gentiment en place, en tout cas j’espère que j’arriverai à remporter quelques victoires rapidement, sinon je risque de vraiment déprimer haha 😉

Ah, puisque rien ne vaut un bon exemple, j’aimerai vous faire partager une petite anecdote à propos de ce problème.

20151106_111411

L’un des premiers jours après mon arrivée, j’arrive à BIBA, sors mon bouquin et tombe sur ce problème, je réfléchis un bon moment sans pour autant trouver la réponse. Et là l’un des enfants vient me voir et me propose une partie, ok pourquoi pas, et pour rigoler je lui demande la réponse du problème sans vraiment m’attendre à ce qu’il me la donne ; malheureusement pour moi, il regarde le problème 5 secondes et me donne la réponse …

Donc voilà, petit test pour vous, histoire de voir combien de temps vous mettez =D

Je pense que c’est le bon moment pour vous faire partager 2 de mes défaites en live =p

Je suis blanc dans les 2 parties, la première est commenté par Youngsam, la deuxième par Blackie.

 

Download SGF

 

 

Download SGF

 

Samsung cup !!

Salut à tous !

Bon, maintenant que je suis bien installé ( bientôt un mois déjà, que ça passe vite !! ), je vais vous dire un peu comment vont se présenter mes articles. J’aborderai à chaque fois un ou plusieurs thèmes en particulier. Ils pourront être liés au go ou à la Corée en général et j’essayerai également de consacrer une partie à ma vie au quotidien (si choses intéressantes à dire il y a … =) )

Commençons par la seconde partie :

Alors première nouveauté, la famille s’agrandit, nous accueillons 2 nouveaux joueurs à BIBA.

Thomas Danel 5D français de 25 ans (peu de gens le connaissent je crois, étant donné qu’il a passé le plus clair de son temps à BIBA ces 3 dernières années… comme quoi ça peut rendre addict =D), ainsi que Santiago qui vient tout juste d’arriver, il est argentin et a un niveau 3ème dan.

Pour ce qui est du tournoi de ligue, l’arrivée de nouveaux joueurs nous oblige à relancer et réorganiser les ligues. Je reste donc dans la seconde ligue, accompagné de Thomas contre lequel j’ai déjà perdu une partie (grrr …)

Venons en maintenant au sujet principal de cet article, bon ok le titre m’a trahi … il s’agit de la Samsung cup !

Cet événement tout récent s’est déroulé  entre le 5 et le 8 octobre. C’est un tournoi qui se déroule en plusieurs phases s’étalant sur plusieurs mois. Il y a dans un 1er temps les phases préliminaires, qui permettront de déterminer les 16 meilleurs qui accéderons à la finale. A partir de là, le tournoi fonctionne par élimination directe, en 3 phases :

  • les 8èmes et quarts de finale (c’est ce qui nous concerne actuellement)
  • Les demis-finale
  • La finale

Pour vous donner une idée de l’ampleur du tournoi, sachez que de vrais légendes telles que Lee Chang-ho ou Lee Sedol sont qualifiés 😉

Et voilà que nous avons la chance d’assister à ce magnifique événement. Après 2 heures de routes, nous arrivons en fin d’après-midi dans un hôtel isolé au milieu de la campagne et découvrons nos nouveaux locaux.

On y retrouve également Rémi Campagnie, actuellement à Séoul pour ses études, qui a décidé de nous rejoindre pour l’occasion =)

Il faut savoir que les coréens sont assez fan de sport, ainsi, à peine arrivés et installés, nous nous retrouvons tous au gymnase de l’hôtel. En entrant, nous retrouvons déjà des dizaines d’autres coréens (certains des participants au tournoi étaient parmi eux, mais je ne connais pas leur tête donc bon …). Le gymnase est partagé entre plusieurs sport : ping-pong (et effectivement les coréens ne faillissent pas à leur réputation …), basket, et enfin choku. Le choku est un sport collectif très populaire en Corée, il s’agit d’un mixte entre le foot et le volley, où le but consiste à envoyer la balle de l’autre côté d’un filet (d’environ 1 mètre de haut) à l’aide de ses pieds ou de sa tête. Etant fan de ces 2 sports, j’intègre rapidement un terrain et me mélange à d’autres coréens.

En discutant avec kim Seung-jun (aka Blackie), j’apprends que quasiment toutes les personnes présentes sont des pros. Et me voilà en train de partager un moment d’entente et de bonne humeur au milieu de tous ces gens que j’admire. Je pense que dans ma tête, il y avait une sorte barrière entre moi et toutes ces « personnes bizarres et exceptionnels», et c’était amusant de se rendre compte que finalement on appartenait bien au même monde. Le dialogue n’est pas facile puisque la plupart des coréens ne parlent pas ou peu anglais, mais j’ai quand même eu l’occasion de sympathiser avec certains d’entre-eux, dont un notamment qui avait mon âge (et dont je ne me rappelle plus le nom ><).

En allant dîner, nous avons même eu la chance de croiser le célèbre Lee Chang-ho !

Une fois repus, nous décidons d’organiser un mini-tournoi par équipe pendant le séjour, les équipes sont (dans l’ordre des gobans)

A : Thomas, moi, David

B : Manuel, Santiago, Ignacio

C : Rémi, Ana, Alberto

2 des équipes jouent ensemble, tandis que l’autre fait des tsumegos.  La 1ere ronde oppose l’équipe A à l’équipe B. Je remplis mon contrat en battant Santiago, mais mes coéquipiers n’ont pas souhaité en faire autant, ainsi nous perdons cette ronde  =) .

Les 8èmes de finales se déroulent le lendemain, ce qui pour nous veut dire étude des parties toute la journée.  Vous pouvez d’ailleurs trouver les résultats sur : http://www.go4go.net/go/games/tournament/1

Jusqu’à présent je n’avais jamais vraiment aimé étudier les parties de pros. Mais je dois reconnaître que ça à au moins un aspect positif, qui est de nous faire relativiser quant à notre niveau, car finalement on se rend compte qu’on ne comprend fichtrement rien au go… =D

Après, commenter des parties de pros, avec des pros, c’est (il faut le dire) quand même autre chose qu’étudier tout seul =)

Le soir nous continuons le tournoi par équipe, cette fois c’est l’équipe A contre l’équipe C. Le sort semble s’acharner sur nous puisque malgré ma victoire contre Ana (à komi inversé de 5,5), nous perdons à nouveau cette ronde. Le tournoi s’annonce compliqué pour nous, mais nous comptons bien nous rattraper aux tsumegos !!

Le dernier jour laisse place aux quarts de finale, voici la liste des qualifiés 4 à l’issue de cette ronde :

  • Lee Sedol 9p (seul coréen)
  • Ke Jie 9p (chinois)
  • Shi yue 9p (chinois)
  • Tang Weixing 9p (chinois)

Notons également la présence de la joueuse professionnelle Yu Zhiying 5p qui a réussi à se hisser jusqu’à la phase finale mais qui a malheureusement dû s’incliner face à Lee Sedol en 8eme de finale.

Pour ce qui est de notre tournoi, nous n’avons pas pu le finir puisque Rémi a du partir plus tôt pour aller à un tournoi en Chine. Mais si vous voulez mon avis, il a juste eu peur de perdre, d’autant plus qu’étrangement il a manqué son avion… Ah ce brave Rémi !

Je peux tout de même vous transmettre quelques résultats des tsumegos. Nous avions 60 problèmes à résoudre en 30 minutes. Et le grand vainqueur est Rémi avec un score de 53 points, suivi par Thomas qui en a 42. Je n’ai pour ma part pas pu faire mieux que 32/60, je me suis tout de même consolé en sachant que Manuel ne m’a devancé que d’un point^^

Enfin conclusion, je dois continuer à bosser mes tsumegos =D

Et voici en prime une petite photo avec le seul qualifié coréen =)

Voilà qui clos cet article sur la Samsung cup, j’espère que nous aurons l’occasion d’y retourner en novembre pour les demis-finales =)

A bientôt !!

Arrivée à BIBA !!!

Salut tout le monde !!

Me revoilà après une dizaine de jours passés en Corée, je ne vais pas dire à Séoul parce que je dois le reconnaître je vous ai un peu menti, mais je vous prie de me croire quand je vous dis que c’était totalement involontaire !

Il se trouve que je suis en fait à Sanbon, une petite ville de l’agglomération de Séoul, à environ 45 minutes en métro du centre-ville. M’enfin on va dire que ça ne change pas grand chose.

Bon, j’ai déjà évidemment pleins de choses à vous raconter mais je vais essayer de ne pas tout vous spoiler, histoire d’avoir plus d’un article à vous faire partager 😉

Dans ce 1er article je vais me contenter de vous parler de mon intégration dans ce nouvel environnement et de ma vie au quotidien (pour ce que je peux en dire en seulement 10 jours…).

Alors, me voilà arrivé à Sanbon à 19h heure locale après 10h d’avion. Je suis accueilli par Kim Young-Sam (8D amateur) et Diana Koszegi (1p hongroise) qui sont actuellement mes 2 principaux pédagogues, ainsi que 5 autres étudiants qui m’attendent avec impatience pour aller dîner.

Nous allons donc dans un restaurant traditionnel coréen. N’étant pas très fan de la nourriture asiatique j’essaye pour mes débuts de me raccrocher à ce qu’il y a de plus européens possible. Me voilà donc avec un poulet au curry qui n’est ma foi pas mauvais du tout (je dirais même presque aussi bon que celui de Toru 😉 )

Au cours du repas j’en apprends un peu plus sur mes colocataires, il y a donc avec moi :

  • David, un autre français de 22 ans inconnu de tous étant donné qu’il n’a jamais fait de tournoi, 1D kgs tout de même.
  • Manuel, un québécois de 23 ans, 6D à l’échelle canadienne.
  • Alberto, un italien de 22 ans, 2D à l’échelle européenne.
  • Ignacio, un chilien de 25 ans, qui est l’équivalent d’un 1D à l’échelle européenne.
  • Anastasia, une russe de 25 ans, qui est 2D ou 3D à l’échelle européenne.

Tous, profs comme colocs sont très sympas et le repas se déroule dans la bonne humeur. Je rentre ensuite avec mes confrères joueurs de go à l’appartement de Kim Seung-jun 9p (qui est malheureusement en ce moment en déplacement en Chine). Nous devons nous partager 4 chambres : je me retrouve donc avec mon compatriote David avec lequel nous sympathisons plutôt bien.

Et voilà que le lendemain j’attaque ma 1ère journée de go !! =)

Les locaux se trouvent à 15 minutes de marche de notre appartement. Le bâtiment est en fait constitué de 2 écoles ; l’une étant BIBA, l’autre une école de go pour de jeunes joueurs coréens (composée d’une vingtaine d’enfants allant de 6 à 18 ans).

Tous les joueurs confondus des 2 écoles sont séparés en 4 « ligues » de niveaux, le but étant de monter dans les ligues à l’aide d’un tournoi interne où tous les joueurs s’affrontent. À l’issue du tournoi, les 2 meilleurs joueurs sont promus à la ligue supérieur et les 2 moins bons sont relégués, à la suite de quoi une nouvelle session reprend.

Pour vous donner un aperçu du niveau de ces jeunes prodiges, Alberto, David, Ignacio et Anastasia se trouvent dans le groupe C, Manuel est dans le groupe A et ne joue presque qu’avec des inseïs, vous savez ces bêtes bizarres qui sont sélectionné(e)s pour devenir pro dans le futur… Voilà voilà, je suis quant à moi dans le groupe B qui est composé de 6 joueurs. Je totalise pour le moment 3 victoires et une défaite, et j’ai notamment eu l’agréable surprise d’apprendre aujourd’hui après l’une de mes victoires que mon adversaire était l’un de ces fameux inseïs. Je partagerai certaines de mes parties dans les prochains articles =)

Ligue – jeunes coréens

Parlons maintenant un peu d’une de mes journées types. Le point positif est que toute la matinée est consacrée à l’étude du go en solo, donc pas de contraintes au niveau des horaires, youhou !! C’est pourquoi malgré mon amour inconditionnel pour le go, l’être humain que je suis ne se lève pas avant 10h30. Mais ne m’en voulez pas, les autres étudiants ne font pas mieux…

Cependant, une fois debout je ne chôme pas : direction l’école et hop, on attaque le go ! À mon plus grand étonnement, me voilà motivé et enthousiaste à l’idée de résoudre des problèmes de vie et de mort. Allez jouer contre des coréens et vous comprendrez rapidement pourquoi j’ai autant envie de travailler mes tsumegos… Toujours est-il qu’en ce moment je me consacre à cela jusqu’à 13h, heure à laquelle mon estomac commence à se plaindre quelque peu. En général nous sortons acheter un sandwich rapidement puis nous revenons à nos moutons jusqu’à ce que les pédagogues arrivent, vers 14h en général.

 Bien que nos braves professeurs soient là, le programme n’est pas pour autant défini clairement, mais on peut dire qu’entre 14h et 18h on alterne entre études solo, études en groupe (parties de pros, josekis, fusekis …) et parties de ligue suivies des commentaires de celles-ci.

Étude de groupe

Après quoi nous allons en général dîner tous ensemble avec les pédagogues et une fois notre ventre rempli, nous revenons à l’école pour refaire un peu de go parce qu’on n’en a jamais assez. Puis à notre grande déception les profs s’en vont à 21h/21h30, mais les plus motivés restent à BIBA jusqu’à parfois minuit (je n’en ai encore jamais fait parti…)

Bien sûr toutes les journées ne sont pas toujours comme ça, mais je vous parlerai de mes autres activités plus tard =)

La passion de chacun pour ce magnifique jeu associée à la bonne entente au sein du groupe rend l’étude du go d’autant plus attractive. Avoir de plus des commentaires et conseils de pros est d’une aide et est une chance incroyable alors je compte bien profiter  de chaque journée à fond !!

Voilà, je vais conclure ce long 1er article là dessus et je vous dis à la prochaine fois =D

Championnat de France Open 2015 – Motoki sacré champion !

Publié le 28/08/15 par Simon Billouet sur le blog de la RFG

Le championnat de France Open (3ème tour) a eu lieu à la maison de Vérotte du 21 au 23 août. C’est Motoki Noguchi, du club de Grenoble, qui remporte brillamment le titre.

Cette année, c’est dans le cadre convivial de la maison de Vérotte qu’avait lieu le championnat de France Open.terrasse26 joueurs étaient présents pour disputer le championnat. Parmi eux, Motoki Noguchi (7d) était le grand favori ; deux outsiders, Tanguy Le Calvé (6d) et Benjamin Dréan-Guénaizia (6d) se profilaient.

Peu de performances étaient à noter lors des deux premières rondes du vendredi, comme souvent dans un système suisse, excepté les victoires de Rémi le Brouster (1d) contre César Lextrait (3d) et Ludwig Robert (2k coriace) contre Fabien Lips (3d).

Lors du samedi, des parties cruciales pour le titre se jouaient en haut de tableau. On note à la ronde 4 la victoire de Motoki contre Jérôme Salignon, suite à une partie extrêmement combative. Dans le même temps, dans la bataille des deux 6ème dan présents, c’est Benjamin Dréan-Guénaizia qui dominait Tanguy Le Calvé.

Chamionnat de France open, 4 (22 août 2015)

Noir : Jérôme Salignon 5d
Blanc : Motoki Noguchi 7d

 

Download SGF

 

À la ronde 5, c’était la quasi-finale du championnat qui se jouait entre les deux seuls joueurs invaincus jusqu’alors, Motoki et Benjamin. Mais la fatigue de la journée se faisait sentir pour un Benjamin lui abandonnait assez vite cette partie.

Championnat de France Open (22 août 2015)

Noir : Motoki Noguchi 7d
Blanc : Benjamin Dréan-Guénaizia 6d

 

Download SGF

 

Lors des rondes du dimanche, Motoki sécurisait sa victoire en battant Tanguy puis Benjamin Blanchard. Benjamin Dréan-Guénaizia assurait la deuxième place en sortant victorieux de sa confrontation contre Jérôme Salignon, qui complétait le podium.

Motoki renoue donc avec la victoire lors de l’Open et empoche son quatrième titre, égalant ainsi le nombre de victoires de Pierre Colmez et Jeff Séailles. Il est à noter qu’il a joué des fuseki non standard, en ne jouant aucun komoku ou hoshi pendant tout le championnat !

motokiheureux
Motoki et son drapeau japonais improvisé
touslesparticipants
Les participants posent pour l’Indépendant catalan

Les résultats complets sont disponibles ici.

Denis à Séoul – Le départ !

Salut à vous Grenoblois et autres joueurs de go.

Ca y est, comme beaucoup d’entre vous le savent, l’heure de mon départ en Corée est imminent !! Après une escale et 13h d’avion, je serai catapulté à Séoul, ville encore plus peuplée que New-York … Non non je ne vois pas ce qui vous fait dire que je me sentirai petit là bas !

Voilà de quoi vous donner un aperçu =)

Sparklabs-Seoul

J’irai étudier le go à BIBA, pour ceux qui ne connaissent pas BIBA, il s’agit d’une école de go pour étrangers (notamment européens) : http://www.bibabaduk.net/

Nous sommes encadrés par des professionnels et forts amateurs Coréen (parmi lesquels figure Kim Young-Sam, bien connu en Europe). Je vous avoue ne pas trop savoir à quoi m’attendre comme programme, mais il est certain que je serai mangé à des tsumegos (beurk …), commentaires de partie, simultanées, et même parties avec des Inseï coréen paraîtrait-il !! Mais vous aurez plus de détails une fois là-bas.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une occasion en or pour progresser et revenir donner une raclée à tous ces asiatiques (j’ai notamment cru entendre parler d’un certain Motoki ou Inseong, hum hum c’est beau de rêver …).

Bon, au delà du go, il va s’agir de découvrir d’autres modes de vie, d’autres cultures et mentalités, et j’ai hâte de rencontrer de nouvelles personnes !!

Je vous ferai part de mes expériences tout au long de mon séjour, je n’ai pas encore d’idées fixes, donc si vous avez un sujet qui vous tient particulièrement à coeur, je vous laisse m’en faire part avec joie à cette adresse mail : thalgot@hotmail.fr

Le prochain article sera sûrement écrit de Séoul, d’ici là il faudra être patient =)