Archives pour l'étiquette équipe

IntergeneraGO juillet 2017

Venez participer nombreux à l’éditions 2017 de l’IntergénéraGO

  • lieu : la cours Marcel Reymond”du vieux temple” à Grenoble
  • date : le 1er Juillet 2017
  • horaires : 10h-17h tournoi par équipe de 3 sur 13×13
  • horaires : 15h-17h Initiation au jeu de GO

en partenariat avec la compagnie des Petits Bâtons

Pour tous les amoureux du jeu de GO ou tous les curieux qui souhaitent jouer ou apprendre, vous êtes les bienvenus.

Intergénérago 3è édition et Rencontre OGS

Team : Thibaut Tezenas du Montcel, Loïc Lefebvre, José Olivares-Flores, Kévin Cuello

Date : Dimanche 15 novembre 2015
Emplacement : Minatec
Principe : Rencontre Franco-japonaise + Tournoi par équipe de 3 sur plateau 13*13
Règles :
Rencontre jeune via OGS Grenoble vs Shisho (JP) : règles japonaises, 60 min absolues
– Intergénérago : règles françaises, 10mn + 15 pierres/5mn
Participation intergénérago : 6€/équipe
Inscriptions équipes en ligne
Questions : go.grenoble (at) gmail.com

Il y aura possibilité de créer des équipes sur place.

Le jour même :

Heure Activité
En permanence Tenue d’un stand thé, nourriture, jeux, initiation(s). Présentation activités club.
de 9h à 10h Apport du matériel, installation et inauguration de la rencontre
10h – 12h30 Rencontre OGS Grenoble vs Shicho
12h 30 – 13h45 A table
14h Début de la première ronde de l’intergénérago (inscriptions possibles jusqu’à 13h45)
14h45 Début de la deuxième ronde
15h30 Début de la troisième ronde
16h15 Début de la quatrième ronde
17h Annonce des résultats et remise des prix
>>18h Rangement sur fond musical funky

Article sur l’édition 2014 : http://grenoble.jeudego.org/intergenerago/

Crazy conference et Crazy games

Crazystone à l’honneur au club de Go de Grenoble !

Jeudi 8 oct. ont eu lieu 2 conférences de Rémi Coulom, au laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG) et à l’école nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées (ENSIMAG).
Rémi nous a transmis non seulement son savoir mais aussi sa passion pour ces surprenantes intelligences artificielles.
Après la deuxième conférence, nous avons décidé de mettre en place un match entre l’IA, Crazystone (CS) (~6d) et In Seong Hwang (8d) le Vendredi 9 oct.

La partie s’est déroulée à 18h à la Goloc¹ via KGS et retransmise sur OGS.
Les règles étaient les suivantes :
Règles japonaises – 19*19 – 3 pierres d’avantage pour Crazystone – 30 mn absolues

 

Download SGF

 

Malgré cette avance, In Seong a exploité les faiblesses de l’IA pour gagner de manière nette. En effet toutes les IA ont des difficultés à juger les semeai et dans la partie Crazystone évaluait le groupe du sud-ouest comme étant vivant pour noir, ainsi tous les blancs étaient morts dans cette zone, ce qui n’était malheureusement pas le cas. In Seong a néanmoins été impressionné par certains des coups de CS et vous pouvez d’ailleurs retrouver les impressions d’In Seong à la fin de cet article.

Après discussion autour de la partie, Longteng a joué deux parties à 3 pierres en étant noir contre l’IA – parties accessibles dans les infos de Crazystone – et nous avons finalement joué une partie à 5 Grenoblois (Romain, Olivier, Till, Thomas et Loïc) contre Crazystone à 5 pierres.

 

Download SGF

 

On peut vraiment dire que c’était ‘une partie de plaisir’ avec de bonne tranches de rigolades à discuter ou plutôt se disputer des coups, des hallucinations, des oublis, des spéculations en veux-tu en voilà pour finalement déboucher sur une victoire !

Bref, nous pouvons dire que nous avons été très heureux d’avoir accueilli Rémi qui a même participé au tournoi de rengo de jeudi et avec qui nous avons pu grandement échanger pendant ces quelques jours. Un grand merci à toi !

Les slides de la conférence pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de pouvoir venir nous ont été mis à disposition :
http://www.remi-coulom.fr/CrazyStone/Grenoble.pdf

Si vous voulez en savoir plus sur Crazystone, vous pouvez aussi suivre ce lien :
http://www.remi-coulom.fr/CrazyStone/
et si vous voulez en savoir plus sur Rémi et ses sujets de recherche :
http://www.remi-coulom.fr/

Réaction d’In Seong à la suite de la partie (via facebook) :

Yesterday, I had a very interesting experience that I played against the computer program, ‘Crazy Stone’.

This program is made by French Computer programmer Remi Coulom. He is 8 kyu player but his program is 5 dan on KGS. This program won many of computer Go tournaments so even had an experience facing Cho Chi-kun 9p, Yoda Norimoto 9p and Ishida yoshio 9p on the Go ban. I wish I had that experience too :p

Anyway, Remi came to my city Grenoble to make a workshop about the program. I attended his workshop, it was very interesting because I got to know that ‘Crazy stone’ simulates 5,000 games / Sec. Not 5,000 moves, 5,000 whole games(!).

After the workshop I suggested this match and yesterday, I played with ‘Crazy stone’ with 3 handicap. I had so much fun in this game. So I highly recommend you to play with the strong Go player ‘Crazy stone’!

Goloc¹ = Lieu de passage obligatoire pour joueurs passionnés en région grenobloise.

Coupe Maître Lim 2014 – tour de ligue

dimanche, 21 septembre 2014

Le week-end du 14 septembre se tenait à Chambéry le tour de la ligue de la coupe de France des clubs, dite coupe maître Lim.  On en trouvera donc un compte-rendu “officiel” sur le site de la LRA. Je vais ici raconter le week-end tel que je l’ai vécu.

Cette année, la coupe maître Lim a été préparée en amont au club de Grenoble. L’arrivée des très fort joueurs Motoki Noguchi et In-seong Hwang, et le retour d’autres joueurs forts, tous désireux de participer à cette compétition, laissait penser que l’on pourrait constituer plusieurs équipes capables de se défendre lors du tour final. L’émulation fit tant et si bien que le club réussit à s’assurer de la participation de 10 équipes, dont 3 de jeunes : Grenoble 1 à 7, et Grenoble jeunes 1 à 3. Parmi celles-ci, la première, Grenoble 1, était déjà qualifiée pour le tour final, ayant été vice-championne de France l’année précédente. Pour ma part je jouais au quatrième plateau de Grenoble 3, les trois autres plateaux étant occupés dans l’ordre par Huu Phuoc Nguyen, Moran Guennou et Beilun Wu. Outre les 9 équipes grenobloises présentes à Chambéry, on compte la participation de 3 équipes chambériennes (ce qui est un petit exploit), deux équipes lyonnaises, une d’Allinges et une d’Annecy. On trouve naturellement d’autres comptes-rendus du week-end : sur le site de la ligue et sur le forum du club de Lyon.

Ayant tout récemment emménagé en région parisienne, je dus faire l’aller-retour en train sur le week-end, ce qui est beaucoup moins inconfortable qu’on pourrait le penser.

La première ronde nous oppose à Allinges. Il y a une grande différence de niveau en notre faveur à tous les plateaux. Avec noir, je joue un space fuseki, en commençant par 5-5. J’envahis trop tôt et trop mal le moyo adverse, réussissant tout juste à vivre tout en lui donnant une monstrueuse influence. Il n’ose cependant pas déclencher un combat, chacun consolide son moyo jusqu’à ce qu’il devienne un territoire : pendant que noir fait facilement grossir ses bords, blanc a du mal à récolter des points au centre. Finalement, blanc abandonne avant d’entamer le yose. Un logique 4-0.

Nous rencontrons ensuite Chambéry 1. En théorie j’ai une partie abordable, contre Joseph Giraud, 7k. En fait je passe un bon moment les pieds au bord de la falaise, à mouliner des bras pour ne pas perdre l’équilibre tandis que Joseph tente de placer le poke de Worms. La partie se termine abruptement quand, à force de défendre mon dragon, le coup part tout seul et c’est son groupe qui meurt : une partie très disputée donc, contre un adversaire que je vois bien progresser encore rapidement de quelques pierres.

 

Download SGF

 

En soirée, tablée réservée à La Frite Dorée. Frites à volonté, tout est dit. Pas des frites comme je les aime, mais bon… des frites, quoi… Avec un steak tartare !… J’aurais vraiment mauvaise grâce de me plaindre. Sur le chemin du restaurant, les débats commencent à porter sur les appariements et les conditions de qualification des équipes candidates. Celle de Grenoble 2 est a priori acquise. La deuxième équipe à la moyenne des classements à l’échelle est celle de Grenoble 3, puis suit Lyon 1. Ces deux dernières ont des niveaux proches, et sont sur le papier clairement meilleures que la suivante, Grenoble 4. Il semblerait donc dans l’ordre des choses que Lyon 1 et Grenoble 3, en supposant leurs trois premières victoires acquises, se rencontrent lors de la dernière ronde pour décider du deuxième qualifié lors d’une sorte de petite finale. Mais le tirage étant effectué (avec compétence, personne ne le nie) par Moran selon le système suisse, split, slip et schlak badaboum, il est prévisible que dimanche, Grenoble 2 doive affronter d’abord Lyon 1, puis Grenoble 3, ce qui ne laissera pas la possibilité d’une rencontre décisive entre ces deux équipes. Si l’on part du principe que Lyon 1 et Grenoble 3 vont perdre leur match contre Grenoble 2 et gagner l’autre, elle joueront alors leur qualification sur le premier départage, c’est-à-dire le nombre de victoires individuelles ; à ce jeu, Grenoble 3 a une petite avance, avec 8 victoires contre 7 pour Lyon 1.

Le lendemain matin, Lyon 1 affronte en effet Grenoble 2, et Grenoble 3 se retrouve face à Grenoble 4, une équipe remarquablement homogène, entièrement composée de 2k et 3k. La victoire d’équipe fait a priori peu de doutes, mais mon adversaire est probablement à peu près de mon niveau, je dis probablement car ses apparitions sont rares. De fait c’est de loin ma partie la plus incertaine du tournoi, celle que j’aurais vraiment dû perdre, celle qui a nécessité une vraie intervention divine. Mais voilà, intervention divine il y a eu, de nouveau 4-0, tandis que Lyon 1, si elle s’inclinait logiquement contre Grenoble 2, parvenait à ramener une victoire individuelle (de Florent sur Jean-Loup).

 

Download SGF

 

Avant la dernière ronde, de nouveau les discussions s’enflamment sur les conditions de qualification. Pour ma part, faire semblant de me chamailler à propos de ces systèmes purement mathématiques m’aide à me débarrasser du stress des parties de go. Pour résumer, la deuxième qualification pourrait revenir à Grenoble 3, Lyon 1 ou Annecy. Un premier tirage est trouvé trop favorable à Annecy, qui a tout à coup l’occasion de se qualifier pour le tour final sans avoir battu d'”équipe forte”. Le tirage est rectifié, mais il restera de toute façon que Grenoble 3 et Lyon 1 pourront se qualifier sans s’être rencontrées. A noter que si par miracle Grenoble 3 venait à annuler contre Grenoble 2, cela qualifierait automatiquement ces deux équipes, sans avoir à tenir compte du résultat des autres rencontres.

Bref, au bout d’un moment, il faut la jouer, sa partie. A priori je suis le maillon faible. Je dois jouer contre Quentin, formerly known as Quentin 3d, alors que je suis 2k. Et puis il se passe ça :

 

Download SGF

 

Ma partie terminée, ben déjà, high five avec Loïc, normal. Ensuite, examen des autres résultats. Beilun et Huu ont perdu, Moran joue encore. Petit yose, je compte rapidement, hé, ça peut le faire. Les autres équipes ? C’est compliqué. Anis a perdu rapidement contre Frederik Wiethölter de Lyon 1, ça nous bousille le départage, mais si Matthias (Grenoble 5) gagne contre Baptiste Chopin (Annecy), ça le fait, et Matthias a l’air en train de gagner. Ces considérations sont interrompu par une rumeur autour de la première table : Semi a gaffé contre Moran, Grenoble 3 annule contre Grenoble 2, se payant même le luxe de leur passer devant au départage, pour finir championne Rhône-Alpes ! Lyon 1 finit quatrième, derrière Annecy. Je m’éclipse pour attraper mon train avant la remise des prix.

Écrit par  Vincent Nesme

 

Tournoi InterGénéraGo

Pin's

Le 30 mars 2014 se déroulait la première édition du tournoi IntergénéraGo.

Le but : rassembler les joueurs de Go de niveaux débutant jusqu’à quasi professionnels (8D) autour d’un Goban pour partager et s’amuser en toute convivialité sans être forcément licenciés.

Le tournoi était un tournoi par équipe de 3 et joué sur Goban 13×13.

Pour cette première édition, nous avons accueilli 15 équipes qui pouvaient représenter une structure. Nous avons ainsi eu des équipes de jeunes du collège Lucie Aubrac ou encore de l’école Bizanet dont s’occupe José Olivares-Flores, mais aussi de nos partenaires éternels de Jeux du monde, une équipe de Phelma qui nous accueillait chaleureusement dans les locaux de Minatec, deux équipes de Chambéry  et bien d’autres encore.

C’est finalement l’équipe de Colin Carrere, Frederic Schlattner et Fabien Valet qui obtient la victoire du premier tournoi intergénéraGo en battant l’équipe de jeux du monde en finale !

Bravo à eux et bravo à tous !

IMGP1256.JPG IMGP1257.JPG IMGP1258.JPG IMGP1259.JPG IMGP1262.JPG IMGP1266.JPG IMGP1267.JPG IMGP1268.JPG IMGP1269.JPG IMGP1270.JPG IMGP1271.JPG IMGP1272.JPG IMGP1273.JPG IMGP1274.JPG IMGP1280.JPG IMGP1281.JPG IMGP1282.JPG IMGP1283.JPG IMGP1284.JPG IMGP1285.JPG IMGP1286.JPG IMGP1288.JPG IMGP1289.JPG IMGP1290.JPG IMGP1291.JPG IMGP1292.JPG IMGP1293.JPG IMGP1294.JPG IMGP1295.JPG Pin's.png DSC_0866.JPG DSC_0867.JPG SAM_5342.JPG SAM_5343.JPG SAM_5345.JPG SAM_5346.JPG SAM_5347.JPG SAM_5348.JPG SAM_5349.JPG SAM_5350.JPG SAM_5351.JPG SAM_5352.JPG SAM_5353.JPG SAM_5354.JPG SAM_5355.JPG SAM_5356.JPG SAM_5358.JPG SAM_5359.JPG SAM_5360.JPG SAM_5361.JPG